Stock épuisé.
Produit victime de son succès!!
Quantité minimum d'achat
La quantité minimum d'achat n'est pas atteinte

/Actualité >quand le blé chauffe, mes pâtes sont cuites //contenir la hausse

Onélia&VOUS.com> 1er semestre 2022 N°29

basculer en mode LECTURE

Edito>   Nouveauté>   Produits>   Actualité>   Identité>
>>quand le blé chauffe, les pâtes sont cuites
//contenir la hausse

 

Cela fait déjà de nombreux mois que le cours des céréales fluctue fortement avec une tendance de fond à la hausse. Si cette situation ne semblait pas vouloir s’améliorer, le conflit en Ukraine a clairement aggravé la tendance.
Toute proportion gardée, cette tension sur le prix du blé en particulier et des matières premières en général, fait écho à la situation du second semestre 2007. Et 15 ans plus tard, les mêmes causes produisent les mêmes effets. Invariablement.
Petit retour en arrière… Au cours de l’année 2007, alors que les prix étaient imprimés dans le catalogue, nous avions dû user de stratagèmes improvisés pour communiquer la hausse survenue au printemps. L’information avait eu beaucoup de mal à passer et cela avait rendu l’épicerie d’automne bien chaotique. Pour mémoire, le colis de pâtes de l’époque, Solo Pasta, avait augmenté de 3,50€ entre juin et septembre.
Retour en 2022…
Les mêmes causes produisent les mêmes effets.
Invariablement.
Si Onélia n’agit pas dès aujourd’hui, le pack Undici Pasta augmenterait de 4,00€. Le prix passant alors à 26,50€.
Après avoir pris connaissance des tarifs du fournisseur Gallo, intégré le transport depuis Mazara en Sicile, nos calculs sortent ce prix hallucinant : 26,50€ ! Presque 18% de hausse du prix public. Et ce qui est hallucinant pour le Undici, l’est tout autant pour l’ensemble de la gamme au détail. Voire plus encore. Presque 3,50€ le kilo de pâte… Les pâtes crues au prix de l’once d’or fin ! Le collier de pâtes va devenir une création de joaillerie. Les placards de cuisine vont se changer en coffres-forts. Impensable. Aussi bonnes soient-elles ! Nous l’avons souvent répété, chez Onélia, avant d’être vendeur, nous sommes consommateurs. Toutes et tous, dans l’équipe. Et en tant que consommateurs, nous sommes les premiers à refuser ce prix. Donc les consommateurs que nous sommes s’est adressé aux vendeurs que nous sommes aussi pour trouver une solution. Tout naturellement nous nous sommes adressés au fournisseur, Pastificio Gallo, pour tenter de négocier un prix acceptable. La négociation a tourné court. Nous avions déjà en main le meilleur tarif. Nous avons donc ressorti nos calculettes. Rien à faire. Additions et multiplications aboutissent aux mêmes résultats : 3,50€ le kilo et 26,50€ pour Undici. Et sans gain supplémentaire pour le vendeur. Encore une fois, nous cherchons la quadrature du cercle. L’équation impossible.
Nous avons donc reposé à plat les paramètres et pris l’équation dans l’autre sens, en partant du résultat souhaité. Pas très conventionnel, mais nous en sommes arrivés à changer le paramètre bloquant : le fournisseur.
Rien de moins !
Nous avons traversé la Sicile d’ouest en est pour nous tourner vers Alberto Poiatti, qui nous fournit déjà en pâtes complètes, lasagnes et cannelloni. Et c’est au pied de l’Etna que nous avons presque trouvé la solution. Oui seulement « presque ». Nous espérions ne pas augmenter les prix mais ce n’était définitivement pas possible. Nous avons contenu la hausse à 10 centimes par paquet. Une mesure concrète de défense du pouvoir d’achat en cette année électorale ! Dans le même temps, oublié le Undici Pasta à 26,50€. Là encore, la hausse est contenue et le prix n’augmente que de 1€. Une petite victoire ! Si la défense du pouvoir d’achat n’a jamais fait partie de nos ambitions premières, nous sommes heureux de pouvoir le faire et sans rogner sur la qualité. Les pâtes Alberto Poiatti sont aussi bonnes que les pâtes Gallo. Le goût des choses reste une notion très personnelle et certains ne partageront pas forcément notre avis. Toutefois nous ne pouvons que vous inviter à vous faire votre propre avis et donc à goûter les pâtes A. Poiatti en choisissant votre forme favorite. Dans la mesure du possible. Nous touchons aux limites de notre petite victoire. Aux effets collatéraux. Certes la hausse de prix est contenue mais tout change. Les pages pâtes du catalogue Odissée 22 sont caduques. Les pâtes ne sont pas des produits normés et normalisés. Mis à part quelques noms qui désignent forcément la même forme, les autres découlent de l’inspiration du cuisinier. A tel point que le même nom peut parfois désigner une forme différente chez Gallo et chez A. Poiatti. Le meilleur exemple de cette confusion des noms étant sûrement margherita. Chez Gallo, ce nom désigne une forme longue et plate festonnée des 2 côtés alors que chez A. Poiatti, ce même nom désigne une pâte longue et plate festonnée d’un seul côté. Ainsi margherite de A. Poiatti équivaut davantage à jolanda de Gallo. Pour diminuer le risque de confusion nous avons indiqué dans la nouvelle liste de prix, le nom des formes Poiatti en mentionnant l’équivalent Gallo entre parenthèses. Quand il y avait une équivalence. En effet, l’inspiration du cuisinier n’étant pas la même de part et d’autre de l’île, certaines formes de Pastifico Gallo ne trouvent pas d’équivalence chez Alberto Poiatti. Et inversement. Nous devons donc déplorer la disparition de certaines formes, même emblématiques, comme fusilli bucatti ou mist’allegria qui ne trouvent pas d’équivalence à l’est. A toutes fins utiles, précisons qu’équivalence ne vaut pas gémellité. Si cela fonctionne pour spaghetti, farfalle ou paccheri, ce n’est pas le cas pour buccoli ou annelloni. Les « versions » A. Poiatti étant plus courte pour la première et de plus petit diamètre pour la seconde. Dès lors, la mention d’équivalence vous permet de distinguer un peu la forme dont il est question, sans qu’elle soit absolument identique. En se référent au seul nom, impossible de savoir à quoi ressemble millerighe, pennette ou Sedanini. L’équivalence vous renseigne et vous savez que ces formes sont respectivement proches de rigatoni, penne di Napoli et maglie di Napoli rigate. Si vous ne voulez pas vous contenter des équivalences mais savoir vraiment qui se cache derrière un nom, le plus efficace est de vous rendre sur notre site internet. Un nom et la forme qui va avec. Le trombinoscope est à jour ! Pas de doute sur la longueur, le diamètre ou la largeur.
Idem pour Undici Pasta, entre le papier et le web, les infos ne sont pas identiques car la nouvelle composition a un peu changé. Fusillotti n’a pas d’équivalent chez A. Poiatti, nous avons dû la remplacer par une forme inédite : gigli. Par ailleurs, au cours des livraisons de mars-avril, certains ont déjà eu du Undici avec une composition différente de celle annoncée. Cela avait été aussi le cas en octobre dernier. Sur ces 2 périodes, nous avons dû improviser des compositions pour satisfaire toutes les commandes. Le colis de pâtes se transformant en Indécis Pasta ! Certes, il y a toujours 11 paquets pour 8,5kg de pâtes dans le colis, mais pas nécessairement les formes annoncées. Certain colis offrant même la bonne surprise de mixer les pâtes des 2 fournisseurs.
Nous sommes conscients que ce changement de fournisseur un peu précipité bouscule les habitudes de consommation et brouille considérablement la lisibilité des supports de commande, mais le but est et demeure de pouvoir vous proposer des produits de qualité à un prix juste et accessible. Fin janvier quand nous avons procédé au bouclage du catalogue 2022, la volatilité des prix nous a conduits à ne pas les imprimer dans le catalogue mais sur un document spécifique. A ce moment-là, nous pensions que ce serait suffisant pour maintenir l’offre présentée. La suite nous prouva le contraire. Mais rien n’est irrévocable. Le chemin parcouru de Gallo vers A.Poiatti aujourd’hui n’interdit pas de faire le trajet dans le sens inverse si cela servait la défense de votre pouvoir d’achat, dans un futur plus ou moins lointain. Et même sans revenir chez Gallo, nous ne pouvons pas présager des prix futurs. La hausse est contenue, aujourd’hui. La liste prix N°2 court jusqu’au 31 août. Passé cette date, c’est l’inconnu. Et nous nous garderons bien du moindre pronostic. ■

basculer en mode LECTURE


/Edito
>>quand le blé chauffe, les pâtes...
//garder la tête froide
/Nouveauté
>>faire voyager vos sens
//bons
et beaux
/Actualité >>quand le blé chauffe
//contenir
la hausse
/Identité >>Onélia Oranges Tour
//de belles
perspectives